Traitement Antivitamine K : Un accompagnement par le pharmacien

Il y a quelques jours, j’ai reçu un courrier du RSI ( Régime Social des Indépendants) qui m’informe de la possibilité de bénéficier d’un accompagnement et des conseils personnalisés de mon pharmacien.

Cet accompagnement pour le suivi de mon traitement antivitamine K est libre et gratuit.

Si je souhaite souscrire à ce service, il me suffit de retourner le formulaire joint au courrier en cochant  la case « oui je souhaite adhérer au dispositif d’accompagnement des patients sous traitement anticoagulant oral par antivitamine K proposé par le pharmacien ci-dessous désigné.

Ce dispositif prévoit au moins deux rencontres avec le pharmacien désigné pour un entretien personnalisé.

La Sécurité Sociale propose aussi ce service. Le RSI est la sécurité sociale des indépendants …

Comme mon taux d’INR varie peu maintenant, je ne souscrirai pas à cette proposition. Mais je trouve très louable cette nouvelle mesure ! On se pose souvent des questions lorsque l’on prend un traitement anticoagulant, sur ce qu’on peut manger ou pas, que faire si on a oublié de prendre son traitement, que faire si le taux a brusquement bougé…Bien sûr le médecin traitant nous aide à gérer, mais c’est rassurant de pouvoir faire appel aussi à son pharmacien !

Coeurs

Publicités

contenu de vitamine K dans liste aliments

Voici un lien vers un site qui vous donnera le contenu de vitamine K pour 100g d’aliments. Cette info m’est donnée par seb sur le forum Heart and Coeur, très intéressant comme info pour nous les INRistes….vous trouverez cette liste dans le menu outils minceur, table des nutriments…

Mercredi 1er avril 2009

Anniversaire de Victor, mon neveu, 6 ans ce jour.

Réunion intéressante sur la diététique : en France, nous mangeons trop salé, trop gras, trop sucré, je vais revoir sérieusement mon alimentation, manger chaque jour des fruits et des légumes…

1 semaine que je suis ici aux Petites Roches.

A 10h30, il y a aussi une réunion d’information sur le cœur animée par le docteur Paoletti, mon compagnon y participe. On parle du fonctionnement du cœur, des artères, mais aussi des conseils pour le retour à la maison.

Nous déjeunons ensemble, puis il repart ensuite car je vais suivre mes cours de gym.

 


Mardi 31 Mars 2009…Les AVK

Aujourd’hui info de 45 mn sur les AVK, les anticoagulants, c’est intéressant ! Cela fait déjà 21 jours que j’ai été opérée ! Je me sens mieux  petit à petit, de jour en jour je fais des progrès.

Petite explication sur les AVK :

L’AVK est un médicament qui sert à fluidifier le sang. Il empêche la formation de caillots ou permet de dissoudre ces caillots s’ils existent déjà.

Les principaux médicaments : PREVISCAN (celui que je prends) – SINTROMCOUMADINE.

Ce médicament agit contre l’action de la vitamine K, qui joue un rôle coagulant. Cette vitamine se trouve dans certains aliments (principalement les choux et le foie de veau).

Ce traitement doit être pris tous les jours à la même heure sans oubli. En cas d’oubli il faut contacter son médecin.

L’efficacité du traitement  par AVK est surveillée par une prise de sang appelée INR. Cet INR est vérifié régulièrement (au début du traitement tous les deux jours, puis une fois par semaine, puis tous les quinze jours puis une fois par mois). Pour cette prise de sang il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

Lorsqu’on ne prend pas d’AVK, l’INR est égal à 1.

Avec l’AVK, le résultat de l’INR doit être dans la fourchette indiquée par le médecin (pour moi la fourchette doit être entre 2 et 3).

Si l’INR est trop élevé :

  • Le traitement est trop dosé
  • le sang est trop fluide
  • il existe un risque d’hémorragie
  • il faut diminuer la dose

Si l’INR est trop bas :

  • Le traitement n’est pas assez efficace
  • Le sang est trop épais
  • Il faut augmenter la dose.

Dans les deux cas il faut consulter le médecin traitant.

Voilà les principales choses à savoir sur les AVK, c’est un traitement que j’aurai à vie, puisque porteuse d’une valve mécanique.

Pour les porteurs de valve biologique, le traitement est à suivre seulement pendant les 3 mois qui suivent l’opération, ensuite ils n’ont plus à suivre ce traitement.

Comme le temps est bien dégagé ce jour, je vais me balader un peu pour prendre l’air.