Rééducation jusqu’au 10 avril 2009

Je suis donc restée jusqu’au 10 avril au centre de rééducation, en continuant à faire mes exercices, je voyais tous les 2 jours la cardiologue. Le dernier examen qui a été fait, un test d’effort a été concluant.

Je suis donc sortie à la veille du week-end de Pâques, 1 mois « pile » après mon opération !

Publicités

endocardite infectieuse

Rien de nouveau, je continue mon programme scrupuleusement. Mon INR est monté à 1,9, vivement que ça continue à grimper à 2, comme ça je n’aurai plus de piqûres dans le ventre !

Le même jour, il y a une réunion sur l’endocardite infectieuse, c’est très important de se protéger des microbes !  Si jamais un microbe franchit mon corps, il va aller en quelques heures sur la valve, et pour sauver cette situation, il faudrait entrer à l’hôpital pour 3 mois afin d’avoir des antibiotiques en perfusion !

Il vaut mieux se préserver ! Il y a donc tout un protocole à suivre scrupuleusement.

 

 

 

Mercredi 1er avril 2009

Anniversaire de Victor, mon neveu, 6 ans ce jour.

Réunion intéressante sur la diététique : en France, nous mangeons trop salé, trop gras, trop sucré, je vais revoir sérieusement mon alimentation, manger chaque jour des fruits et des légumes…

1 semaine que je suis ici aux Petites Roches.

A 10h30, il y a aussi une réunion d’information sur le cœur animée par le docteur Paoletti, mon compagnon y participe. On parle du fonctionnement du cœur, des artères, mais aussi des conseils pour le retour à la maison.

Nous déjeunons ensemble, puis il repart ensuite car je vais suivre mes cours de gym.

 


30 mars 2009

Ce week-end a été bien agréable mais je me suis rendu compte de ma fatigue ! J’étais presque soulagée en arrivant ici hier soir.

Ce matin, j’ai pris ma douche après le vélo, Marianne l’infirmière m’a dit qu’elle allait m’enlever les fils du pacemaker. Elle confirme que la cicatrice est vraiment bien faite, elle met un pansement que je pourrai enlever rapidement.

L’après midi, j’assiste à une réunion d’info sur la diététique, puis le docteur Borrel me passe une échographie. Pour elle, le cœur fonctionne à merveille, je suis très contente de l’entendre !

Puis autre séance d’info sur le stress, qui ne m’apporte pas grand-chose, du fait que j’applique déjà les précautions à prendre pour éviter de se créer du stress inutile et néfaste. Mais je considère que toute information est bonne à prendre.

Samedi 28 Mars 2009…

Mon chéri vient me chercher après ma séance de gym. C’est une sensation bizarre : à la fois je suis contente de rentrer bien sûr, mais en même temps je suis inquiète de me retrouver à la maison, pas seule mais sans les infirmières…

Lorsque nous redescendons vers Voreppe, on s’arrête chez Decathlon car je voudrais m’équiper d’un jogging supplémentaire et de tee-shirts, vu que c’est ma tenue quotidienne aux Petites Roches. J’essaie plusieurs tenues, mais je me sens bien ko lorsque nous arrivons à Voreppe. Je redoute les visites, car je sais que je vais devoir raconter, parler expliquer, c’est fatigant !

A la maison, mon compagnon a tout bien nettoyé et une jolie coupe avec des jonquilles m’attend sur la table !

Brindille ne me quitte pas d’une semelle, titi c’est différent, on dirait que je ne suis jamais partie.

J + 17…1ère douche enfin !

Grâce au docteur Poletti, je n’ai plus de piqûres de « calcie » la nuit, mais à 8h le matin et 20h le soir. Ce qui est quand même beaucoup plus sympa, car je dois pouvoir dormir la nuit sans être réveillée en plein milieu !

Exceptionnellement, une permission de sortie m’est accordée pour le week-end, limitée quand même du samedi matin au dimanche soir avant le repas du soir. Ceci car je dis bien au docteur que je marche bien, avec le kiné j’ai monté et descendu des marches, je n’ai pas de vertiges, je me sens bien.

Ce matin, peut être par rapport à mes premiers efforts physiques depuis l’opération, je me sens comme courbaturée, de plus ce lit est vraiment dur !

Evènement du jour : je prends ma première douche ! Marianne l’infirmière me refait le pansement juste après, elle me dit que les fils seront enlevés lundi. Comme ça fait du bien !

Les séances de gym se passent très bien, les séances de vélo aussi. Le premier jour j’ai fait seulement 20 mn à 45 W, et le lendemain je passe à 30 mn. Je suis contente car je ne suis pas rouge écarlate avec le goût du sang dans la bouche et essoufflée, non au contraire, je respire comme il faut !

L’infirmière va me montrer comment faire la piqûre dans le ventre pour ce week-end.

26 mars 2009

Je me suis réveillée à 6h40, le temps est stupéfiant, il neige, il neigeait déjà hier soir lorsque j’ai descendu le volet roulant….

Les infirmières m’ont demandé de rassurer un monsieur, infarctus, 48 ans, qui doit avoir la pose d’un pacemaker et qui flippe complètement depuis cette annonce. Il se prénomme Daniel, je lui ai expliqué tout ce que je pouvais sur le pacemaker, et j’ai insisté surtout sur la sécurité dont il bénéficiera après la pose de cet outil. Après une demi-heure d’explications, il m’a remerciée et m’a dit qu’il était désormais plus confiant.

A 17h30, un spectacle de danseuses orientales a lieu dans la salle du 3ème étage, j’y vais donc, ça me passera un moment. Quelques problèmes de réglage pour le son au début, mais finalement tout se passe bien, c’est sympa.

Le soir j’ai donc  rejoint la table de restaurant, je suis à la table numéro 6, avec un monsieur Puchaud qui a un ulcère à la jambe et qui attend sa greffe, France qui a la même chose que ce monsieur, Corinne qui a je crois environ 53 ans, et qui a eu le remplacement d’une valve. Nous faisons connaissance.